Avocats Chambéry separateur
Actualités
L'accès au droit des particuliers
La profession
Les juridictions
Contact
Tribunal de Chambéry
Annuaire des Avocats
separateur
Vous êtes dans la section La profession > Avocats dans le monde

Suisse
sep

Suisse

I.- Organisation de la profession

En Suisse, l'avocat doit être au bénéfice d'un brevet délivré par une autorité du canton.

Les conditions varient d'un canton à l'autre mais comporte un examen composé d'une partie théorique et d'une partie pratique. Pendant sa formation l'avocat-stagiaire dispose souvent de certains privilèges dans le cadre de la procédure (par exemple être autorisé à rester dans l'enceinte d'un tribunal pendant la procédure de huis-clos).

Pour être inscrit au tableau des avocats-stagiaires, la plupart des cantons exigent une licence (4 ans) et une formation complémentaire (doctorat, thèse, expérience professionnelle, etc., selon chaque cantons). L'actuelle réforme universitaire dite de Bologne pourra modifier ces conditions dans un avenir très proche.


En Suisse, il est en général interdit à l'avocat de renoncer par avance à tout honoraire lorsque son client succombe en justice. De même, il lui est interdit de se faire promettre une rémunération au pro rata de ce que touchera son client.


II.- Le costume de l'avocat suisse

De drap noir, ample et longue, la robe, dont un modèle est déposé au greffe du Tribunal cantonal, a des manches évasées, à revers de soie noire. Un collet de même drap, bordé d'hermine et s'ouvrant sur la poitrine, entoure son col droit, fermé par un rabat blanc. La bordure d'hermine ornant le collet a une largeur apparente de trois centimètres, pour les présidents des tribunaux et leurs suppléants, et de six centimètres, pour le procureur général et son substitut. Elle est de deux bandes, de trois centimètres chacune, séparées par un intervalle de quatre centimètres, pour les juges cantonaux.

Lorsqu'ils exercent accessoirement des fonctions judiciaires exigeant le port de la robe, les membres du barreau peuvent revêtir leur robe d'avocat s'ils en remplacent l'épitoge par le collet réglementaire.

Tout avocat comparaissant comme mandataire à une audience où le port de la robe de magistrat est prescrit porte la robe d'avocat. La robe d'avocat est semblable à la robe de magistrat, sinon que le collet est remplacé par une épitoge bordée d'hermine. Le stagiaire porte la robe sans épitoge.

Les magistrats, avocats et stagiaires, lorsque le port de la robe ne leur est pas prescrit, ainsi que les juges prud'hommes, jurés et greffiers, se présentent, à toute audience, dans une tenue correcte, répondant aux exigences de la dignité de la justice. La correction vestimentaire s'apprécie selon les circonstances, le port du veston et de la cravate étant la règle pour les hommes.